Hommage à Miklós Vető

Colloque international

Date: 31 mai
Heure: 07:30
Lieu:  Institut Liszt Paris
92 Rue Bonaparte 75006

En hommage à Miklós Vető, décédé au mois de janvier 2020 - ancien membre de l'Académie hongroise et de l'Académie catholique de France, docteur honoris causa de l'Université catholique Péter Pázmány et l’Université de Szeged - l’Institut Liszt Paris organise un colloque scientifique en langue française avec des intervenants hongrois et français.

Ce colloque réunit des universitaires et des chercheurs autour de la pensée philosophique et théologique de Miklós Vető, de l’ontologie grecque et de l’héritage judéo-chrétien jusqu’à la métaphysique de Simone Weil, la théorie de l’amour pur et de la symbolique spatiale des religions en passant par le projet kantien de l’élargissement de la métaphysique et l’analyse de la nouveauté métaphysique du fondement de Schelling.

Intervenants :
Gábor Boros (Université Károli Gáspár, Budapest), Vincent Carraud (Université de la Sorbonne), Alexandra Féret (Sorbonne Université), Márk Losoncz (Université de Belgrade), Balázs M. Mezei (Université Corvinus, Budapest), Bruno Pinchard (professeur émérite à l'Université Jean-Moulin Lyon-III), Alexandra Roux (Université de Poitiers), Philippe Soual (Institut Catholique de Toulouse), Tamás Ullmann (Université Eötvös Loránd, Budapest), et Étienne Vető, fils de Miklós Vető, prêtre et professeur à l’Université Grégorienne. 

Miklós Vető

Miklós Vető

« Dans sa vie comme par son œuvre, Miklós Vető (1936-2020) fut un semeur d’idées. Étudiant en philosophie à l’Université de Szeged, il réussit à quitter la Hongrie en 1957 pour passer en Yougoslavie, puis à Paris (où il rencontra au Centre Richelieu Odile, qui devint sa femme) et à Oxford. Ce fut là qu’il passa en 1964 son premier doctorat sur la métaphysique religieuse de Simone Weil. Miklós Vető enseigna après son doctorat aux États-Unis (Yale), en Côte-dʹIvoire, où il fut notamment directeur de la faculté de philosophie de lʹuniversité dʹAbidjan de 1975 à 1979, puis en France (à Rennes-I de 1979 à 1992, et à Poitiers de 1992 à 2005). Tout en continuant à s’intéresser à la pensée française (Bérulle, Fénelon), Miklós Vető a conquis une place de spécialiste de l’idéalisme allemand, avec plusieurs volumes importants. Son quatre-vingtième anniversaire a été l’occasion de nombreux honneurs et célébrations à travers le monde : lʹAcadémie hongroise des sciences (2008), lʹAcadémie catholique de France (2009), lʹUniversité catholique australienne de Melbourne. »

(Extrait de l’article de Jean-Robert Armogathe, Serge Landes intitulé In memoriam : Miklós Veto, semeur d’idées, paru dans Communio 2020/2 (N° 268), pages 120 à 121)

Entrée libre
Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr | 01 43 26 06 44