Métamorphoses / Bordo Moncsi

Métamorphoses © 2019 par BordoMoncsi

Métamorphoses © 2019 par BordoMoncsi

Depuis le premier confinement, le musée de Flandre fait preuve d’une imagination débordante pour garder le contact avec son public via les réseaux sociaux. Avec l’arrivée des beaux jours, il propose d’amener l’art dans l’espace public pour l’offrir au regard des passants. Du 17 avril au 30 août, les fenêtres du bâtiment vont ainsi accueillir « Métamorphoses », une installation de douze photos prises par l’artiste Bordo Moncsi mettant en scène des insectes au contact des œuvres du musée. Une vision poétique qui fait la part belle à ces bestioles trop souvent considérées comme des nuisibles.

BORDO MONCSI, PHOTOGRAPHE DE LA BEAUTÉ INVISIBLE

L’auteur-photographe Bordo Moncsi est d’origine hongroise. Installée à Winnezeele, petit village près de Cassel, elle s’illustre lors du premier confinement par une série de photographies représentant des habitants isolés derrière leur fenêtre. Ses photos témoignent de la beauté invisible du quotidien. Son leitmotiv : immortaliser ce que l’on ne voit pas et souligner son importance. À découvrir sur www.bordomoncsi.com !

MÉTAMORPHOSES, DES INSTANTS SUSPENDUS !

En février 2021, l’artiste sollicite le musée de Flandre afin de conserver une trace de cette période si particulière de fermeture des lieux culturels. Le concept est simple : créer un jeu visuel entre les œuvres et les insectes, seuls visiteurs potentiels du musée durant le confinement. Carte blanche lui a été donnée pour cette démarche artistique. La qualité esthétique des photographies ainsi que l’originalité du sujet imposaient de valoriser ce travail. L’exposition s’intitule « Métamorphoses », elle est un clin d’œil non dissimulé à l’univers de l’écrivain austro-hongrois Franz Kafka.

LES PORTES SONT FERMÉES
ET BIEN UTILISONS LES FENÊTRES POUR S’OUVRIR À L’ART !

Pour rompre avec le tout numérique, l’installation « Métamorphoses » propose de retrouver un contact réel avec l’art, de donner une nouvelle impulsion, de surprendre et d’émouvoir le public. Aujourd’hui, seule la façade du musée est visible du grand public ; d’où l’idée de l’utiliser comme un espace d’exposition. Les fenêtres deviennent donc des écrins pour les 12 photographies de Bordo Moncsi. Le dispositif technique a été pensé de manière à respecter le caractère patrimonial de l’Hôtel de la Noble-Cour classé Monuments historiques.

DES RÉFLEXIONS ET MÉDIATIONS PRÉVUES APRES LE CONFINEMENT

Dès que les conditions sanitaires le permettront, le musée de Flandre mettra en place des visites guidées à destination du public individuel, groupe et scolaires. Cette réflexion autour de la métamorphose et des préjugés envers les insectes dont certains sont considérés comme des nuisibles pourra être source de débat avec les enfants et pourra nourrir des projets d’ateliers artistiques originaux.

null